Signature d’un protocole d’accord de collaboration LFM -FIFA-FFF

Le 2 mars 2017, la FFF, la LFM et la FIFA ont signé un accord de collaboration pour le développement du football dans notre territoire. Après les premières pierres posées par les présidents CHAULEAU, URSULET et RAPON, il s’agit là d’une étape fondamentale dans le processus de développement de notre football pour les années à venir.

de gauche à droite:
Brigitte Henriques (vice-présidente déléguée de la FFF); INFANTINO Gianni (Président de la FIFA); Samuel PEREAU (Président de la Ligue de Football de Martinique)


C’était l’une des 6 priorités que nous proposions à l’assemblée générale dans le cadre du projet football société et réalités et des élections du 13 novembre 2012.

En lisant le contenu du détail de cette 3ème priorité on constate qu’on pourrait même l’utiliser pour illustrer un bilan relatif à ce sujet tant les réalisations collent bien au sujet.
Alors oui, il a fallu 5 ans pour y arriver mais bien sûr à cause de la très haute sensibilité du sujet. Le combat n’est pas terminé car il s’agit effectivement d’un véritable corps à corps avec notre autorité de tutelle à qui nous avons toujours expliqué qu’il s’agit là d’opportunités salutaires pour notre football mais plus largement pour le sport et la société martiniquaise.
Il faut saluer néanmoins l’accompagnement de la fédération française et son président Noël LeGRAET. Après hésitations et réticences la posture fédérale semble avoir évoluée peut-être après le positionnement de nombreux de nos parlementaires des 4 territoires concernés qui ont interpellé la FFF par un courrier commun.
Le président LeGRAET dans ses récents commentaires reconnaît le bien fondé de cette longue et infatigable démarche.

Ne ralentissons pas l’histoire.

de gauche à droite:
INFANTINO Gianni (Président de la FIFA); Samuel PEREAU (Président de la Ligue de Football de Martinique); Victor Montagliani (Président de la CONCACAF)

Par Franck Antonin